...

mercredi 18 septembre 2013

Le 18 septembre, il y a 80 ans - 80 років потому, сьогодні


Et quand on a devant les yeux tant de livres, d’articles, de textes de discours injuriant, diffamant, caricaturant quiconque voulait faire passer la vérité, vécue ou apprise, sur la souffrance et la mort en Union soviétique, comment ne pas penser à la façon dont un Robert Faurisson parle des témoignages des survivants des camps d’extermination ?
Alfred Grosser, Le crime et la mémoire



Когда утверждают, что Украину опустошает голод, позвольте мне просто пожать плечами. *

 








Il s'agissait alors d'une littérature proscrite, il s'agit maintenant de complicité de crime contre l'humanité. La France éternelle...



Ces propos que Herriot renouvellera en 1934 dans Orient permettent à l’ambassadeur de France à Moscou de télégraphier à Joseph Paul-Boncour, alors ministre des Affaires étrangères, que les « rumeurs entendues n’étaient que des racontars colportés par les ennemis du régime ».
Pauline Peretz, La Grande Famine ukrainienne de 1932-1933 : essai d’interprétation.
 
 ...
 
Lorsqu'on soutient que l'Ukraine est dévastée par la famine...





...permettez-moi de hausser les épaules.

(Haussement d'épaules)
 

(Haussement d'épaules)
(Haussement d'épaules)
 
 
 (Haussement d'épaules)


(Haussement d'épaules)


(Haussement d'épaules)


(Haussement d'épaules)


Permettez-moi de hausser les épaules.
Monsieur Edouard Herriot, Le Matin du 18 septembre 1933. Il y a 80 ans.
80 років по тому, сьогодні.

----------------------
* Не виходить мені цього мерзотника українською перекласти, то нехай вже буде так.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire